Laure Manaudou une championne

forum sur Laure Manaudou
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview de son frere et entraineur

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Interview de son frere et entraineur   Lun 12 Nov - 20:45

Dimanche 11 Novembre 2007

Nicolas Manaudou: "On rattrape le temps perdu"
Propos recueillis par Stéphane JOBY
Le Jounral du Dimanche

C'est samedi prochain à Berlin que Laure Manaudou fera sa rentrée, trois mois après son dernier plongeon en compétition. Ce fut le début d'un drôle de feuilleton estival : congédiée par son club italien, la championne olympique a longtemps réfléchi à son avenir. Tout plaquer ? Continuer, mais avec qui ? A 21 ans, elle a choisi un retour aux sources pour travailler sous les ordres de son frère. Rencontre.


Quel bilan tirez-vous de vos premiers mois de travail?
C'est positif. On monte doucement en puissance. Elle nage 14 km par jour en moyenne. Hors stage, on restera sur ce kilométrage. Par contre, l'intensité va augmenter de plus en plus, les séries seront plus difficiles. On doit simplement s'adapter aux gros soucis d'épaules de Laure. Ses six tendinites nous ont empêchés de faire tout ce qu'on avait prévu. Elle a repris une musculation basique il y a trois semaines. ça commence à payer un peu dans l'eau, on voit qu'elle a davantage de puissance. ça se passe bien.

Avez-vous fixé des règles de fonctionnement?
J'ai la même ligne de conduite que j'avais avec mes autres nageurs, basée sur le respect de l'entraîneur. Ce n'est pas le nageur qui fait sa loi. La règle est respectée, il n'y a pas de souci.

Avez-vous eu des prises de bec?
Bien sûr. Mais c'est normal. Je me suis toujours engueulé avec mes nageurs. Tous se sont déjà fait brasser au moins une fois. Il y a toujours un moment où il faut hausser le ton, remettre des choses en place. ça fait partie du boulot. C'est arrivé dans les premières semaines avec Laure. Elle n'avait pas nagé une série assez bien à mon goût, j'ai gueulé un peu. Mais je pense qu'elle était contente. Elle a vu que c'était moi l'entraîneur, que je ne la laisserai pas faire ce dont elle avait envie, ça l'a rassuré. La séance d'après, c'est comme si rien ne s'était passé.

Elle vous a testé?
Peut-être. ça ne m'étonnerait pas. Elle a eu sa réponse en tout cas !
Avez-vous senti des doutes sur son envie de s'investir ?
Non. Je la connais très bien : si elle n'avait pas envie, elle aurait arrêté. Elle a d'ailleurs failli cet été, avec tout ce qui s'est passé. Elle m'a dit que si je n'avais pas voulu la prendre, elle n'aurait pas continué la natation. C'était moi ou personne.

Comment concilier la relation sportive avec vos liens familiaux?
En fait, on est liés par trois relations: fraternelle, sportive et amicale. Dans le bassin, c'est l'entraîneur et sa nageuse, mais aussi deux potes car, pour moi, un entraîneur doit aussi être un confident, en fixant des limites bien sûr. A la piscine, il n'y a absolument pas de frère et soeur. C'est seulement en dehors. On se voit souvent, on déjeune, on sort un peu. On rattrape le temps perdu ces six dernières années, où on s'est peu vus.

Quand pourra-t-on juger de la pertinence de son choix de travailler avec vous?
En août 2008, aux Jeux. Pas avant. Ce serait con de dire qu'on sera fixé sur ce qu'elle vaudra vraiment à Pékin si elle nage bien à Debrecen (aux championnats d'Europe petit bassin, du 13 au 16 décembre) ou ailleurs. Mon but n'est pas qu'elle rassure tout le monde. On n'est pas là pour faire plaisir aux gens. Mais Laure est bien, elle nage bien. On pourra le constater cet hiver.
Est-elle tendue avant sa première compétition, le week-end prochain à Berlin ?
Elle n'a pas l'air stressée. Pour nous, c'est une compétition d'entraînement sans objectif particulier, si ce n'est de se tester face à de bonnes nageuses. Elle nagera 100 et 200 m libre, 100 et 200 4 nages, mais ça peut changer une fois qu'on sera sur place. Il n'y a pas de pression particulière même si elle sera clairement attendue.

Les récentes performances de ses concurrentes l'ont-elles boostée?
Elle s'en fout complètement. Elle m'a juste dit un matin "Tiens, t'as vu? Ziegler a battu mon record du monde (800 et 1.500 m petit bassin)". Et puis on a continué la séance.

Avez-vous été blessé par les commentaires sur votre inexpérience?
On raconte beaucoup de conneries : on a aussi dit que je n'avais pas mes diplômes ! A ce compte-là, mon pauvre employeur va devoir aller en justice... C'est vrai qu'il y a eu beaucoup plus de critiques que de soutiens. Comme je dis à Laure, la meilleure réponse qu'on peut donner, c'est dans le bassin. On laisse parler. Il y a beaucoup de faux culs. Quand ça marchera, on fera gentiment comprendre aux gens qui reviendront vers nous qu'on n'est pas des pantins...

Comment interviennent les entraîneurs qu'a délégué la Fédération pour vous épauler?
Pour l'instant, j'entraîne Laure seul. Patricia Quint (chargée de la natation féminine à la FFN) interviendra lors des stages de l'équipe de France. Avec Olivier Antoine (coach de Sophie Huber à Sarreguemines), on s'appelle une fois par mois pour comparer notre travail.

Avez-vous sollicité l'aide de Philippe Lucas?
Contrairement à ce qu'on a raconté, je n'ai jamais demandé conseil à Philippe en matière d'entraînement. On s'est parlé quelques fois quand il s'occupait de Laure, c'est tout.

Comment vivez-vous votre soudaine notoriété?
A Ambérieu, ça ne change pas grand-chose. C'est petit, tout le monde me connaît. Par contre, être reconnu, répondre à des interviews, me montrer à la télé, ce n'est pas ce que je cherchais mais je dois y passer. On n'a pas le choix quand on entraîne Laure.

source: www.lejdd.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
manon ze papilloneuze

avatar

Nombre de messages : 239
Age : 25
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Interview de son frere et entraineur   Mar 13 Nov - 20:41

Très interressant comme article Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interview de son frere et entraineur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» interview décalée n°19: Mathieu Blin
» interview décalée n°1: Maxime Machenaud
» Interview de Frédéric GARCIA, entraineur des avants sur le site de l'U.B.B
» Interview Christophe Urios (Petit Bleu)
» Infos Perpignan (2010-2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laure Manaudou une championne :: Laure Manaudou :: Presse-
Sauter vers: