Laure Manaudou une championne

forum sur Laure Manaudou
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Laure en Italie

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Laure en Italie   Sam 12 Mai - 14:50

La nouvelle vie de Laure ManaudouTurin. Publié le 12 mai 2007

«Laure est là depuis quelques jours, mais elle se comporte comme quelqu'un qui a déjà intégré complètement son nouvel habitat», explique Paolo Penso, hôte de Laure Manaudou.



Après quelques jours de polémique et de petites phrases assassines échangées avec son entraîneur français du Canet-en-Roussillon, Laure Manaudou a quitté la France pour Turin où elle a commencé l'entraînement jeudi. La nouvelle vie de la nageuse s'organise, minutieusement réglée par son nouveau club, émanation officieuse de l'empire Agnelli.


Dans la vieille capitale de l'Italie, bourgeoise et réservée, qui a vécu pendant des siècles au rythme lent de la Maison de Savoie, puis sous la dynastie industrielle des Agnelli au siècle dernier, on ne parle désormais que de « ça ». Sous les arcades de l'imposante Piazza Vittorio Veneto comme dans les cafés où l'on savoure encore la vraie « cioccolata ». On en parle aussi au Salon du livre à peine inauguré dans la vieille usine Fiat devenue un complexe moderne et multiculturel, dans les rédactions des journaux, et même à la « Holden », l'école d'écriture d'Alessandro Baricco où des dizaines de jeunes apprennent le métier d'écrivain. « L'affaire Manaudou » excite Turin qui, après avoir vécu plusieurs anni horribili, marquées par la mort des frères Agnelli, le déclin de Fiat, la rétrogradation honteuse de la Juventus, est bien décidée à rattraper le temps perdu.





Longtemps capitale politique, culturelle, industrielle, sportive de la « botte », où les puissants venaient en pèlerinage sur la colline voir Gianni Agnelli, Turin a peu à peu perdu de sa superbe, au profit de Milan et Rome. « Ce qui est bon pour Turin et pour Agnelli est bon pour l'Italie » : cet adage, répété religieusement dans les cabinets ministériels, n'était plus de mise. Et puis les Jeux olympiques d'hiver sont arrivés en 2006, Fiat reprend sa place en Europe, la Juve pense désormais retrouver son rang parmi l'élite internationale. Surtout, Laure Manaudou a décidé de venir s'entraîner à Turin. En ville, on entend ce qu'on dit de l'autre côté des Alpes, mais on est très fier. Après le « roi Platini », voici la « reine Laure », expliquent les chauffeurs de taxi qui ont déjà inclus l'arrivée de la sirène dans le tour des « monuments » citadins qu'ils proposent aux touristes. « Elle est là depuis quelques jours, mais elle se comporte comme quelqu'un qui a déjà intégré son nouvel habitat et pas seulement professionnel », explique Paolo Penso, directeur général du club nautique La Presse, hôte de Laure Manaudou et responsable du programme Manaudou-Pékin 2008. Un club qui a sous contrat les plus grands nageurs transalpins et le fiancé de Laure, Luca Marin. Filiale d'une importante société de communication et émanation officieuse de la famille Agnelli vouée à reprendre toutes les activités sportives de la « Sisport », puissant holding sportif de Fiat.





Laure a donc tourné la page, définitivement. Oubliés les non-dits, les polémiques et les disputes. Et, en particulier, celle, violente, qui a eu lieu, le 25 avril, à la veille de l'enregistrement de l'émission de télévision de Michel Drucker, « Vivement dimanche », dont Laure était la vedette. Une dispute qui a impliqué, au Canet-en-Roussillon, dans l'appartement de Laure, le président de La Presse, Marco Durante, à Philippe Lucas, l'entraîneur français de la championne, et qui est probablement pour beaucoup dans la décision de Manaudou de quitter la France. Depuis jeudi matin, elle s'entraîne au 32 de la Via Oliviero. À quelques pas de l'endroit où Michel Platini, le 30 avril 1982, à 19 heures, avait signé son contrat avec la Juventus et avait reçu, l'affaire conclue, le coup de téléphone de bienvenue de Gianni Agnelli. Pour l'instant, Laure Manaudou habite via Bogino, dans une suite de l'appartement du président Durante et de sa compagne, l'actrice Laura de Bart. Mais, d'ici à quelques semaines, elle prendra ses quartiers rue Pietro Micca, où elle disposera d'un étage dans la villa XVIIIe du président. Elle peut déjà compter sur un couple de Philippins, à son entière disposition, et sur une enseignante particulière d'italien. Il y a aussi Beppe, le chauffeur et ange gardien qui, avec la Maserati aux couleurs du club rappelant celles de la maison de Savoie, la conduit partout, notamment sur la colline, chez « Giudice », la « cantine » turinoise de Platini, où la nageuse a une table à son nom, dans le petit salon. Elle y déguste souvent un steak tartare coupé au couteau et des gnocchis au ragoût. « Notre structure, explique Paolo Penso, a démontré sa valeur avec la réussite de Marin, Pellegrini et de nos autres athlètes qui s'entraînent ici, à Turin, ou au centre technique national de Vérone. Laure sera suivie au niveau diététique ce qui, je pense, avait été un peu oublié. Le staff médical, dirigé par le docteur Tencone, la soumettra, dès la semaine prochaine, à de nombreuses analyses et échographies pour comprendre la nature des problèmes à l'épaule gauche qu'elle traîne depuis trois ans. Nos quatre entraîneurs du programme Manaudou seront à sa complète disposition pour qu'elle puisse s'épanouir et s'améliorer en préparant ses objectifs. Notre responsabilité est énorme, nous le savons, mais nous y sommes habitués, et nous comptons bien réussir notre challenge. J'ai lu et entendu tout et son contraire à notre encontre, parfois des choses blessantes, proches de la diffamation : nous tiendrons bon, car Laure nous l'a demandé. Nous avons dans notre équipe un spécialiste de biomécanique, des physiothérapeutes, des médecins et nous aimons que nos athlètes se soumettent à des scanners dès qu'un soupçon se profile. Nous sommes au XXIe siècle, le talent d'un athlète, aussi doué soit-il, doit être guidé, protégé, accompagné. Laure nous a annoncé son projet, il y a quelques semaines à Mondovi, et nous a demandé ensuite avec conviction et détermination de l'accueillir comme athlète hôte dans notre club. Nous l'avons fait, conscients que nous avons les structures nécessaires pour qu'elle donne le mieux d'elle-même et aussi parce que nous avons compris qu'il ne s'agissait pas d'une simple requête mais d'un ultimatum courtois et un peu désespéré. Nous avons eu l'impression que si elle n'avait pas trouvé de solution, Laure Manaudou, à bout, aurait pu décider de mettre fin à sa carrière immédiatement. »


Giampietro Agus

source: lefigaro.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
 
Laure en Italie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ensemble Italie
» Univers WPF Italie 2009
» [Europe] Italie
» (dpt 17) APACHE, poulain trait breton... PARTI POUR L'ITALIE
» Italie 3-0 Serbie (4ème journée qualif. Euro 2012)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laure Manaudou une championne :: Laure Manaudou :: Presse-
Sauter vers: