Laure Manaudou une championne

forum sur Laure Manaudou
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Laure choisit l'Italie?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Laure choisit l'Italie?   Mar 8 Mai - 16:21

Postez ici tous les articles concernant le depart de Canet de Laure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Mar 8 Mai - 16:23

Sport
Laure Manaudou: "je ne rentrerai pas en France"
La nageuse française Laure Manaudou annonce "qu'entre l'Italie et la France, je choisis Luca, l'amour de ma vie" et déclare "je ne rentrerai pas en France" dans des déclarations publiées mardi par la Gazzetta dello Sport, le principal journal sportif de la péninsule.

La nageuse, âgée de 20 ans, a décidé de quitter la France pour rejoindre son fiancé, le nageur italien Luca Marin, qui vit et s'entraîne à Vérone dans le nord de l'Italie."Je fais un choix par amour. Entre l'Italie et la France je choisis Luca, l'amour de ma vie. Avec lui je veux vivre et avoir un enfant" a déclaré la championne olympique, multiple championne d'Europe et du monde, et détentrice des records du monde du 200 m et du 400 m nage libre, à la Gazzetta dello Sport.

"Je suis catégorique. Je ne retournerai pas en France. En Australie ou en Amérique ? Mais non, je veux rester en Italie et je suis prête à rester à Turin" affirme encore Laure Manaudou dont l'agent Didier Poulmaire doit rencontrer mardi les dirigeants du club de natation LaPresse de Turin, selon l'agence Ansa.

La Gazzetta qui qualifie l'amour de la Française "de très embarrassant pour l'Italie et la France" donne également la parole à Alberto Castagnetti, l'entraîneur de Luca Marin qui exclut la possibilité d'entraîner ensemble les deux nageurs amoureux à Vérone.

"Notre fédération ne veut absolument pas avoir de problèmes avec la fédération française et je suis d'accord", a déclaré l'entraîneur italien. "C'est une route que nous ne pouvons pas prendre et cette affaire doit être résolue avec du bon sens. Si Manaudou devenait italienne ce serait différent" affirme Alberto Castagnetti.

"Pour l'instant c'est trop risqué. C'est pourquoi je lui ai proposé de retourner chez elle. Elle pourrait venir voir Luca quand elle le voudrait et si elle souhaitait faire quelques entraînements nous l'accueillerions mais pour l'instant j'ai la charge de Federica Pellegrini (rivale de Manaudou) et de tout les autres" a déclaré l'entraîneur.

La solution apparemment envisagée est donc que la nageuse française s'installe à Turin dont le club LaPresse serait prêt à l'accueillir et à lui faire signer un engagement pour six ans, écrit la Gazzetta dello Sport.

Une autre hypothèse serait qu'elle reste licenciée au club du Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) mais qu'elle s'entraîne à Turin.

"Pour nous aucun problème, elle reste licenciée à Canet-en-Roussillon. Laure est amoureuse. Ce n'est pas la première fois qu'elle pète les plombs pour un garçon. Elle s'entraîne, elle est amoureuse, elle a décidé d'être avec lui en Italie. Elle a décidé de le suivre", avait expliqué lundi Dominique Camus, responsable de l'élite au club de natation Canet 66.



source: www.24heures.ch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Mar 8 Mai - 16:28

Société



Laure Manaudou séparée de Philippe Lucas

AP | 07.05.2007 | 20:02






A quinze mois des JO de Pékin, la championne française de natation Laure Manaudou a quitté son entraîneur Philippe Lucas, qui la suit depuis 2001. Sans que l'on sache si cette séparation est définitive.

"Elle a du courage de partir un an avant les Jeux avec le changement de méthodes d'entraînement. Mais elle a du talent...", a déclaré lundi soir sa camarade Esther Baron, au sortir de l'entraînement à Canet-en-Roussillon.

Manaudou est partie la semaine dernière en Italie pour s'entraîner avant un meeting, déclarant à des proches selon le journal L'Equipe qu'elle souhaitait rompre sa collaboration avec Lucas et leur faisant part de son "envie de voir autre chose".

Toujours selon "L'Equipe", Manaudou mûrissait cette décision depuis plusieurs semaines et avait déjà tranché il y a "une dizaine de jours".

Philippe Lucas a réagi lundi à la piscine de Canet-en-Roussillon, avant de s'occuper de l'entraînement de ses autres nageurs. "Je ne veux pas polémiquer. J'attends une réponse de l'avocat de Laure. J'ai toujours protégé Laure", a déclaré l'entraîneur de la nageuse.

Selon la mairie de Canet-en-Roussillon qui a accueilli la nageuse et son entraîneur après leur départ de Melun où ils se préparaient précédemment, Laure Manaudou "ne quitte pas le club de Canet".

"Laure Manaudou est à Vérone avec son fiancé et n'a pas dit si elle allait faire un stage, un séjour, où s'entraîner à Turin. Elle ne quitte pas le club de Canet", a réagi par communiqué lundi Arlette Franco, député maire de Canet-en-Roussillon.

L'élue précise que Maître Didier Poulmaire, l'avocat de la nageuse, doit la rencontrer mardi et qu'une "déclaration sera faite" suite à cette rencontre.

Dominique Camus, responsable de l'élite au sein du club, a précisé lundi que Philippe Lucas restait entraîneur du club de Canet-en-Roussillon.

"Philippe Lucas reste à Canet", a-t-elle dit. "Laure a l'habitude de réagir sur des coups de tête, donc on n'est pas surpris. Elle reste inscrite au centre de Canet. Si elle devait nager en Italie, ça ne poserait pas de problème. On peut comprendre sa réaction, elle a 20 ans, elle est partie sur un coup de coeur. Elle reste membre du club, on pense qu'elle nagera pour nous pour les championnats de France en juin, mais j'attends la réaction de son avocat qui sera avec elle mardi. Peut-être que dans 15 jours, elle pourrait revenir sur Canet."

"Elle m'a dit au revoir", a confié à L'Equipe Esther Baron, championne d'Europe du 200m dos. "Ça fait un vide..."

La championne olympique aurait aussi laissé son chat à ses parents à Ambérieu-en-Bugey (Ain) avant son départ en Italie.

"C'est une fille que j'aime bien", a déclaré à "L'Equipe" Philippe Lucas. "D'après ce que j'ai entendu, elle a pris son chat et ses affaires. Je ne pense pas qu'elle revienne."

Manaudou est arrivée peu avant ses 15 ans chez Philippe Lucas. Sous sa houlette, elle a battu 36 records de France, 6 records d'Europe et 3 records du monde.

La Française triple championne du monde, sacrée championne olympique du 400m à Athènes en 2004, détient les records du monde en grand bassin du 200m et du 400m nage libre ainsi que les records d'Europe du 800m libre et du 100m dos. AP



source: http://tempsreel.nouvelobs.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Mer 9 Mai - 12:40

CANETENROUSSILLON (PyrénéesOrientales), 9 mai 2007 (AFP) - 10h17
Laure Manaudou attendue à Canet, où elle devrait rencontrer Philippe Lucas

Laure Manaudou, attendue mercredi dans la matinée à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales), devrait s'entretenir avec son entraîneur Philippe Lucas avant de tenir une conférence de presse en milieu d'après-midi, selon son club. "Il n'est plus question qu'elle s'entraîne à Canet même si elle y restera licenciée, elle a choisi de suivre son fiancé en Italie", a indiqué Dominique Camus, responsable de l'élite au club de natation Canet 66, centre d'entraînement dirigé par Philippe Lucas. L'entraîneur de Laure Manaudou n'a pas souhaité faire de déclaration mercredi matin à la fin de l'entraînement des sept nageurs de haut niveau qui sont actuellement sous sa responsabilité directe. Selon des sources proches du club, la championne aurait décollé de Turin mercredi matin en direction de Canet à bord d'un jet privé appartenant à l'homme d'affaire François Pinault. Le lieu de rencontre avec son entraîneur est tenu secret. La nageuse française, quadruple championne d'Europe, championne du monde et détentrice du record du monde du 400 m libre, a rejoint le club de Canet-en-Roussillon en septembre 2006.

source: www.france3.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Mer 9 Mai - 12:41

Sport 08/05/2007 - 22:05

Natation-Manaudou: "Je suis Française"
Laure Manaudou, qui a quitté son entraîneur de toujours, Philippe Lucas, pour rejoindre son bien-aimé en Italie, dément dans un communiqué vouloir être naturalisée italienne: "Je suis Française et comme telle fière de nager pour la France dans les compétitions internationales. Je continuerai à le faire avec la même passion et la même détermination même si je devais changer de lieu et de mode d'entraînement". Les conditions de son "transfert" vers le club LaPresse de Turin n'ont pas encore été formalisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Mer 9 Mai - 23:20

Manaudou: "Je devais partir"
09/05/2007 - 15:51
Laure Manaudou a confirmé mercredi son départ en Italie où elle suivra les entraînements du staff du club de Turin, tandis que son fiancé, Luca Marin, continuera à travailler à Vérone. La nageuse française, qui restera licenciée au Canet-en-Roussillon, s'est expliquée sur les raisons de son exil, une décision "mûrement réfléchie". Enfin, évoquant son ex-entraîneur, Philippe Lucas, elle a confié que "le courant passait moins bien". Sa motivation, en tout cas, semble intacte, voire plus forte.

Manaudou veut prouver qu'elle peut gagner sans Philippe Lucas.Près de 25 minutes, c'est le temps qu'a pris Laure Manaudou pour expliquer son départ en Italie. Mercredi, devant la presse massée au Canet-en-Roussillon, la nageuse française a tout d'abord déclaré qu'elle restait licenciée dans le club qu'elle a rejoint l'été dernier en provenance de Melun avec Philippe Lucas. "Je ferai toutes les compétitions pour le Canet, à commencer par les championnats de France mais je m'entraînerai à Turin", poursuivait la reine des derniers Mondiaux de Melbourne.

C'est donc dans la capitale du Piémont que Manaudou va désormais aligner les longueurs, plus précisément dans le bassin du club de LaPresse, confirmant au passage, encore fallait-il le faire, l'officialisation de sa séparation avec son entraîneur et mentor, Philippe Lucas: "Je devais partir car je voulais changer de méthodes d'entraînement. Mieux vaut partir à 15 mois des JO plutôt que trois mois avant". Sous la houlette de Lucas depuis 2001, Manaudou a dû certainement ressentir une grande lassitude du rythme plus que soutenu imposé par le fan de Johnny Hallyday à ses nageuses (une moyenne de 17 km par jour). "Je souhaite travailler des techniques que je n'avais pas la possibilité de faire ici, au Canet. Mais je n'ai jamais dit que Philippe était un mauvais entraîneur", confie-t-elle.

"Pas de conflit avec Philippe"

L'homme fort de Melun et depuis quelques mois du Canet avait d'ailleurs évoqué une certaine tristesse à voir partir son meilleur élément. "Je lui ai expliqué mon choix mais il n'y a pas de conflit entre nous. Disons que le courant passait moins bien, c'est sûr. On ne se déteste pas mais c'est normal qu'on ait eu une dernière explication", déclarera la championne olympique. Laure Manaudou a tenu aussi à clarifier certaines choses, à commencer par le fait que c'était une "décision mûrement réfléchie" et non un coup de tête comme on a bien voulu lui prêter ces derniers jours, prétextant que l'amour lui avait fait précipiter les choses. "Je pense que Luca (Marin) ne s'y attendait pas. Il me conseillait plutôt de rester avec Philippe mais je lui ai répondu que je voulais partir. C'est ma décision", dira la Française à propos du nageur italien. Marin continuera de s'entraîner à Vérone qui se trouve à plus de trois heures de voiture de Turin.

Laure Manaudou est également apparue bien décidée à décrocher à nouveau l'or olympique l'année prochaine à Pékin. Elle a d'ailleurs répété à plusieurs reprises lors de cette conférence de presse sa détermination à "prouver à tout le monde que même dans la difficulté, je peux réussir. Je serai bien présente". Elle en est bien consciente: dans sa nouvelle vie de sportive à Turin, elle risque de rencontrer quelques problèmes d'adaptation dus évidemment au changement d'environnement mais aussi aux nouvelles méthodes de son futur entraîneur. Mais qui sera-t-il ? Manaudou n'a pas donné de nom en particulier mais elle veut à tout prix montrer que sans son mentor, elle sera toujours capable d'atteindre les sommets.

Voilà un challenge des plus excitants pour la néo-Turinoise qui ne manquera pas non plus de devoir supporter une autre pression, autre que celle des résultats, la pression médiatique. Et de l'autre côté des Alpes, on sait y faire...

source:sports.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 322
Date d'inscription : 07/08/2006

MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   Jeu 10 Mai - 20:36

Philippe Lucas règle ses comptes avec Laure Manaudou (conférence de presse à Canet-en-Roussillon le 10 mai 2007)


Philippe Lucas, l'entraîneur de la nageuse Laure Manaudou pendant six ans, a réglé ses comptes jeudi à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales) avec la championne partie à Turin, selon lui, pour échapper à la charge de travail qui l'attendait avant les JO de Pékin.

"Elle part parce qu'elle a envie de moins travailler. Elle fuit le travail", a assené l'ex-entraîneur de la triple championne du monde de natation au lendemain de la conférence de presse annonçant le départ de la jeune femme au club italien de LaPresse de Turin."Elle me l'a dit: Je ne pourrai pas continuer à travailler comme ça", a-t-il poursuivi en estimant que "le travail est la source de la réussite". De son côté, la championne olympique du 400 m libre avait indiqué qu'elle ne "supportait plus physiquement les entraînements" dirigés à Melun puis à Canet-en-Roussillon par Philippe Lucas.

"Aujourd'hui, ce n'est plus une nageuse, ce n'est plus une athlète", a-t-il martelé avant de suggérer qu'il fallait qu'elle "se reconstruise".

"Quand on la voit, on a l'impression qu'elle a fait une croisière de six mois", a ajouté l'entraîneur aux cheveux longs avant d'assurer qu'il ne dirait "jamais de mal de cette nageuse qui est une grande championne" et avec laquelle il avait vécu "de grands moments".

Voulant atténuer ses propos, Philippe Lucas a dit "espérer qu'elle (trouverait) la structure pour qu'elle puisse être championne olympique à Pékin".

"J'ai tout fait pour cette fille. Aujourd'hui (son avenir) n'est plus mon problème. La structure où elle va est floue", a-t-il estimé.

"En Italie, c'est les +ritals+ qui vont tout maîtriser, c'est une question d'argent, s'ils l'ont prise. Ils vont essayer de faire cinq millions d'euros. Ce n'est que pour le +pognon+, on le sait très bien", a-t-il insisté.

Plus réservé, Lucas a évoqué le futur entourage de la nageuse qui sera aidée à Turin par une équipe notamment composée du directeur général du club turinois, de quatre entraîneurs et de préparateurs officiant également dans le club de football de la Juventus (série B italienne, 2e div.).

"En Italie, il faut quatre entraîneurs, un expert en bio-mécanique, deux préparateurs physiques, un médecin roi de la fléchette. Moi j'arrivais à faire tout ça et tout seul", a-t-il déclaré se qualifiant alors de "bon produit et pas cher".

"Il y a une seule chose qui m'inquiète. C'est au niveau médical, ça a l'air dangereux, quand on voit le médecin qui va la suivre", a-t-il remarqué en ajoutant: "Laure est une fille saine, mais elle n'est jamais à l'abri".

"Ma passion c'est d'entraîner", a insisté Philippe Lucas, qui reste à Canet-en-Roussillon où il s'occupe d'une douzaine de nageurs et nageuses dont Esther Baron, championne d'Europe du 200 m dos en 2006.

"Je ne suis pas mort. Rendez-vous à Pékin", lieu des prochains jeux Olympiques d'été, a-t-il souligné. "Ce qui compte, c'est ce qui va se passer, si j'ai des nageurs aux Jeux (...) Je sais comment la battre", a-t-il poursuivi.

Pour l'entraîneur, Laure Manaudou, qui a cependant remporté deux titres mondiaux, en mars à Melbourne, a depuis lors "cassé une année". "Quand vous faites cinq semaines sans entraînement, c'est terrible", a estimé l'entraîneur.

"Le problème, c'est qu'aujourd'hui, en Italie, personne pourra contrôler, pas même la Fédération", a ajouté Philippe Lucas.

Ironisant sur les propos de la nageuse qui, par ce challenge veut "montrer à tout le monde" qu'elle est là, l'entraîneur de Canet a déclaré : "Elle est dans une belle ville. Elle ne parle pas la langue. Elle a déjà du mal à passer le code, alors ça va pas être facile !"


source: http://www.tdg.ch/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorma.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laure choisit l'Italie?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laure choisit l'Italie?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ensemble Italie
» Univers WPF Italie 2009
» [Europe] Italie
» (dpt 17) APACHE, poulain trait breton... PARTI POUR L'ITALIE
» Italie 3-0 Serbie (4ème journée qualif. Euro 2012)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laure Manaudou une championne :: Laure Manaudou :: Presse-
Sauter vers: